RSS

Visiter Barbizon

26 décembre 2015

visites

LES PEINTRES DE BARBIZON

Le village de Barbizon a vu affluer des artistes pendant près de 50 ans entre 1825 et 1875. De nos jours on retrouve encore dans tout le village l’influence des artistes d’hier et aujourd’hui, notamment à travers les galeries et les ateliers.

CIRCUIT DÉCOUVERTE DES PEINTRES DE BARBIZON

Ce parcours nous présente le circuit des peintres de Barbizon. Un itinéraire nous conduit sur les pas des peintres paysagistes du XIX ème siècle. Au cœur du village de Barbizon nous visitons l’auberge Ganne où ils furent en pension, aujourd’hui devenue musée départemental, la maison Théodore Rousseau et l’atelier Jean-François Millet. En forêt nous trouvons les chaos rocheux peints par Corot et les vieilles futaies de chênes centenaires où Lantara gardait ses vaches.

La Maison-Atelier de Jean-François Millet

C’est dans cette maison que le peintre Jean-François Millet (1814-1875) a vécu depuis son arrivée à Barbizon en 1849 jusqu’à sa mort en 1875.  C’est aussi dans cet atelier qu’il a peint les toiles qui ont fait sa célébrité.

millet

l’Angélus, les Glaneuses…

Depuis 1923, la maison-atelier a été transformée en musée privé. La façade et les trois pièces de cette maison sont d’époque et relèvent du domaine protégé. Elles abritent une collection d’œuvres originales des maîtres anciens  de l’Ecole de Barbizon ainsi que les objets personnels de Millet, correspondance,dessins, gravures….

auberge ganne

LE RIRES ET LES CHANTS DE L’AUBERGE GANNE…

C’EST DANS CES MURS QU’A COMMENCÉ LA  GRANDE AVENTURE ARTISTIQUE DE BARBIZON…

façàde auberge ganne

L’auberge Ganne en 1976, avant sa restauration- Photo Jean-François Landréa  

Cest ici, dans cette petite épicerie-auberge du Père Ganne, de 1830 à 1870,  que des jeunes artistes insolents, bruyants, passionnés, vont changer l’histoire de la peinture.

peinture_auberge_ ganne

Ils dînaient ici tous les soirs à la « table des artistes » dressée par la mère Ganne . Ils y ont chanté, ils y ont beaucoup bu, ils ont refait le monde de l’Art dans des discussions passionnées.
Ils avaient vingt ans… Ils ont eu du génie ensemble. Ils ont voulu apprendre à « peindre sur le motif » en pleine nature. Ils ont attiré les peintres paysagistes du monde entier…
Ils ont ouvert la voie à l’impressionnisme.

peinture_bouteille_aubergeganne

« Songe à Barbizon ! Cette histoire est sublime… » disait Vincent Van Gogh.
Un audiovisuel raconte cette histoire, avec la musique des pianistes et des chanteurs de Barbizon…

Le rez-de-chaussée de l’auberge restitue l’atmosphère des « peint’à Ganne » grâce aux meubles et décors peints.

--Muse?e de?partemental de l'Ecole de Barbizon

Au rez-de-chaussée, l’entrée de la petite épicerie de village où la Père Ganne a reçu les premiers peintres, en 1830… Au fond de la pièce, le lit de la patronne « qui ne gène personne… parce qu’elle est toujours la première levée et la dernière couchée »
(Les frères Goncourt)

« On y voit de beaux panneaux…peints par des peintres pas no…vices » (chanson des Peintres à Ganne)

Dans cette auberge d’artistes, aucune surface NE DEVAIT RESTER VIERGE !

peintures_ganne

Lors de la restauration de l’auberge en 1980, on a découvert sous les papiers peints des chambres, les  tags » des peintres, miraculeusement protégés depuis 1860… (Photos Jean-François Landrea)

Au 1er étage : les collections permanentes du musée avec des oeuvres de Jean-François Millet, Théodore Rousseau, Camille Corot, Constant Troyon…vous donnent un aperçu de la diversité des inspirations :
peintres de la forêt sauvage, peintres de la vie rurale, peintres animaliers…

peinturesq2_ganne

 

Que s’est-il passé à Barbizon entre 1830 et 1870 ?

Cette célèbre école de Barbizon, ce n’était pas vraiment une école ! Ils étaient trop géniaux et trop différents pour définir une école :
le doux Corot avec Courbet le révolutionnaire , Millet paysan contemplatif et Diaz de la Pena aristocrate fantaisiste, Barye sculpteur animalier et Daumier caricaturiste génial…

Barbizon, pour les jeunes artistes de l’époque romantique, c’était un lieu de convivialité et de travail au sein de la Nature : on appellerait cela aujourd’hui…  »un bon plan ! »

D’abord, il y avait la célèbre auberge du père Ganne, une auberge bon marché…où l’on vous faisait facilement crédit…

repas_auberge_ganne

… mais Barbizon, c’était surtout un lieu de travail privilégié où l’on pouvait dès le matin « aller surprendre la Nature chez elle »,  en plantant son chevalet dans la plaine de l’Angélus où sous les chênes du Bas-Bréau,
au milieu des rochers de la plus pittoresque forêt de France.

 

foret_barbizon

Alors, à partir de 1830, ils sont venus, de plus en plus nombreux… Dans ce petit hameau qui comptait à peine 80 habitants, paysans, bergers, braconniers et carriers…en 1870 il y avait 120 peintres installés un peu partout dans les granges ou à l’auberge.

peintre_foret_barbizon

Et tous ces jeunes artistes, comme le dit Van Gogh, ont changé l’histoire de la peinture mondiale : ils ont secoué la poussière et la tyrannie officielle des Salons bourgeois parisiens.

Ils ont retrouvé le goût de peindre en plein air, la Nature pour elle-même,

ils ont lutté pour la protection de la Nature  : ils ont fait voter par Napoléon III la première loi mondiale de préservation d’un espace naturel; Ils ont appris à « éclaircir leur palette » et ainsi, avec Monet, Renoir, et Cézanne,
ils ont ouvert la voie à l’impressionnisme et à l’art moderne.

Claude Monet: Le Pave? de Chailly, fore?t de Fontainebleau (vers I865).

En un demi siècle, ils ont fait aimer les lumières de l’Ile de France aux peintres paysagistes du monde entier.

 

 

 

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Mickie007 |
Blogasm2015 |
Dessin de Nuit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leamagnier
| Photomanie
| Yeshacquard