RSS

L’hôtel Baudy à Giverny

8 septembre 2015

visites

 

 

hotel_baudy_facade

 

En 1887 , des peintres américains sont en quête d’hébergements sur Giverny. Madame Baudy décide de changer sa buvette-épicerie en hôtel. Ce lieu a vu passer Monet, Cézanne, Rodin, Renoir et toute une colonie américaine. C’est le débarquement avant l’heure. Dans ces lieux, vous retrouverez donc un peu l’histoire du village, des copies de tableaux, une magnifique roseraie et l’ancien atelier de peinture construit dans le jardin par Madame Baudy.

10fev15 _atelier_baudyroserai_atelier_hotelbaudy

LE COEUR DU VILLAGE

Des bois patinés par le temps, des tableaux accrochés aux murs, des chaises en fer forgé… Dans la rue principale de Giverny, l’ancien hôtel Baudy est une institution. Ici, Cézanne, Renoir, Sisley, Rodin et bien sûr Monet y passèrent de longs moments. Les peintres américains aussi. C’est d’ailleurs eux qui commencèrent à rendre le lieu célèbre. En 1886, William Metcalf, artiste pousse la porte de ce qui était alors une buvette-épicerie. Angélina et gaston Baudy, l’accueille avec chaleur. Quelques jours plus tard, il revient avec des compatriotes. Séduits par la cuisine de Mme Baudy qui leur offre même une chambre, ils en font leur port d’attache. C’est là, qu’ils apprennent que Claude Monet habite à quelques pas. Le maître les recevra par la suite à déjeuner. Enthousiasmés, ils parlent de Giverny à leurs amis restés à Paris. C’est le début de la colonie américaine. Chaque fin de semaine, le train amène des groupes de joyeux peintres. Sargent, Robinson, Butler, Watson, Young, Mary Cassat… Tout le monde se donne rendez-vous à l’Hôtel Baudy. On s’y amuse jusque tard dans la nuit et les murs se couvrent de toiles en gage d’amitié mais aussi de paiement. Monet y passe de longues heures à discuter avec Clémenceau.

baudy_salle

 

Aujourd’hui, l’Hôtel Baudy est un restaurant qui a gardé une émouvante authenticité. On y déguste une cuisine simple aux accents du terroir dans un cadre qui semble inchangé depuis la grande époque des peintres impressionnistes. A l’intérieur, dans un mélange de souvenirs. A l’extérieur, dans le petit jardin ombragé. Ou plutôt le parc. Dans la mouvance du jardin composé par Monet, la famille Baudy a créé elle aussi, un parc semé de roses anciennes. Dans un joyeux fouillis, on se balade dans des allées sinueuses parfumées et plantées de fleurs aux teintes douces. Juste à côté, l’atelier construit en 1887 sous l’impulsion des peintres est resté en l’état. Sous la verrière diffusant une lumière naturelle idéale, les inspirations les plus belles y sont nées. Nombreux sont les peintres à avoir trempé leurs pinceaux ici pour esquisser quelques nus. On s’y retrouvait en toute simplicité, en « famille ».

 

 

The Baudy Hotel

 

In 1887, American painters are in search of hostings on Giverny. Madam Baudy decides to change her refreshment room-grocer’s shop in hotel. This place saw crossing Monet, Cézanne, Rodin, Renoir and a whole American summer camp. It is the landing prematurely. In these places, you will thus find little the history  of the village, the copies of paintings, a magnificent rose garden and the old painting workshop builds in the garden by Madam Baudy.

dawson_Watson_champ de_betteraves_a_ Giverny

THE HEART OF the VILLAGE

Wood skated by time paintings hung on on walls, wrought iron chairs … In the main street of Giverny, the old Baudy hotel is an institution. Here, Cézanne, Renoir, Sisley, Rodin and of course Monet spent long moments there. The American painters also. It is moreover them who began to return the famous place. In 1886, William Metcalf, artist pushes the door of what was then a refreshment room-grocer’s shop. Angélina and gaston Baudy, welcomes him with heat. A few days later, he returns with fellow countrymen. Seduced by Mrs Baudy’s cooking which offers them even a room, they make their port of registry. It is there, that they learn  that Claude Monet lives in some steps. Master will receive them afterward to have lunch. Enthused, they speak about Giverny to their friends stayed in Paris. It is the beginning of the American colony. Every end of the week, the train brings groups of merry painters. Sargent, Robinson, Butler, Watson, Young, Mary Cassat … Everybody makes an appointment in the Hotel Baudy. We have fun there till late in the night and walls cover themselves with paintings  in security of friendship but also with payment. Monet spends there of long hours to be discussed with Clémenceau.

Alson_Clark_Eté_à_Giverny_024x822

Today, the Baudy hotel is a restaurant which kepta moving authenticity. We taste a simple cooking with touches of the country in a frame there which seems unchanged since the big time  of the impressionistic painters. Inside, in a mixture of memories; Outside, in the small shaded garden. Or rather the park. In the sphere of influence of the garden consisted by Monet, the Baudy family created too, a park was sowed  with former  roses. In a merry mess, we have a walk in perfumed and standing sinuous paths of flowers in soft tints. Close by, the workshop built in 1887 at the instigation of the painters stayed as is. Under the window spreading an ideal natural light, the most beautiful inspirations were born there. There are many painters to have dipped their brushes here to sketch some nudes. We found ourselves there in all simplicity, in « family ».

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Mickie007 |
Blogasm2015 |
Dessin de Nuit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leamagnier
| Photomanie
| Yeshacquard